Documentation

Compte rendu du Forum RAI.N Vendredi 5 avril 2013 à Bourgoin

La présentation de l’unité d’hospitalisation pour adolescents, la présentation de l’organisation des services d’urgences pour les adolescents et si possible, l’articulation avec le secteur libéral.

Présentation générale du service de pédopsychiatrie nord-Isère par le Dr Antoine BUQUET, pédopsychiatre, chef de pôle.
Ce bassin de santé étendu recence 250000 habitants, des sites multiples et variés, ruraux et urbains.
Le taux d’accroissement de la population infanto-juvénile est quatre fois plus importante que la moyenne nationale.
S’y trouvent neuf CMPEA, deux hôpitaux de jour enfants, un CATTP enfants et un CATTP adolescents. S’y adjoignent la consultation externe hospitalière et l’unité d’hospitalisation pour adolescents au CHPO.

CMPEA BOURGOIN JALLIEU
Docteur Antoine BUQUET
2 rue Théophile Diéderichs
38300 BOURGOIN JALLIEU
Tél : 04.74.93.21.44
Fax : 04.74.28.67.01

HOPITAL DE JOUR LA TOUR DU PIN
Docteur Magdalena GAGET
1 allée Françoise Dolto
38110 LA TOUR DU PIN
Tél : 04.74.97.64.72
Fax : 04.74.97.19.43

HOPITAL DE JOUR BOURGOIN JALLIEU
Docteur Marie-Thérèse LARIVIERE
2 rue Théophile Diéderichs
38300 BOURGOIN JALLIEU
Tél : 04.74.28.17.25
Fax : 04.74.28.67.01

CMPEA LA VERPILLIERE
Docteur Carole ECHARD
1003 rue du Danet
38290 LA VERPILLERE
Tél : 04.74.94.46.91
Fax : 04.74.94.69.88

CATTP ADO BOURGOIN JALLIEU
Docteur Antoine BUQUET
8 rue Saint Jean de Bournay
38300 BOURGOIN JALLIEU
Tél : 04.74.93.41.52
Fax : 04.74.43.99.21

CMPEA L’ISLE D’ABEAU
Docteur Magdalena GAGET
« Le Pré aux Chevaux »
1 impasse du Bourg
38080 L’ISLE D’ABEAU
Tél : 04.74.18.16.79
Fax : 04.74.18.59.50

CMPEA CHARVIEU
Docteur Eleni QUENCEZ-ORFANIDOU
Immeuble « Lafayette »
10 rue des Allobroges
38230 CHARVIEU
Tél : 04.78.32.14.74
Fax : 04.78.32.60.25

CMPEA MORESTEL
Docteur Marie-Thérèse LARIVIERE
10 rue de la Poste
38510 MORESTEL
Tél : 04.74.80.26.39
Fax : 04.74.33.97.01

CMPEA CREMIEU
Docteur Frédérique JUTTET
3 rue du Marché Vieux
38460 CREMIEU
Tél : 04.74.90.94.11
Fax : 04.74.90.41.93

CMPEA PONT DE BEAUVOISIN
Docteur François MARTIN-VALLAS
3 avenue Gabriel Pravaz
38480 PONT DE BEAUVOISIN
Tél : 04.76.37.33.33
Fax : 04.76.32.38.60

CMPEA LA TOUR DU PIN
Docteur Alexandre GARCIA-JALDON
9 rue Claude Contamin
38110 LA TOUR DU PIN
Tél : 04.74.83.24.75
Fax : 04.74.83.12.72

CMPEA et CATTP VILLEFONTAINE
Docteur Carole ECHARD
Résidence « La Comète » - Allée n° 9
8 rue du Pivoley
38090 VILLEFONTAINE
Tél : 04.74.96.43.94
Fax : 04.74.96.88.26

L’une des priorités de réponse des CMPEA est l’adolescence, surtout après une hospitalisation.
30 à 40% des adolescents sont en famille d’accueil.
Le travail partenarial avec le réseau de périnatalité et la pédiatrie est important, depuis de nombreuses années.
Si l’adolescent est engagé avec un professionnel libéral, ce travail est respecté et encouragé, le soin institutionnel peut être en complément.

Présentation des CMPEA par le Dr Larivière, pédopsychiatre.

Chaque CMP est organisé avec une équipe pluridisciplinaire : médecin, secrétaire, psychologue, psychomotricien, orthophoniste, assistant social et cadre de santé, pour des temps de travail variables, et parfois sans pouvoir couvrir tous les CMP.
Les professionnels y proposent :
Des soins individuels : psychothérapie, consultation, psychomotricité et orthophonie.
Des soins en groupe ou des activités thérapeutiques.
Un important travail en synthèses cliniques.
(Il est précisé pendant le débat qu’un professionnel peut solliciter un rendez-vous avec un psychothérapeute sans consultation médicale préalable : si un avis médical est nécessaire il sera demandé par le thérapeute au médecin du CMP ou en consultation externe.)
Le CMPEA reste le lieu référents des jeunes et oriente selon leur besoin en consultation externe, hospitalisation, prises en charge libérales ou spécialisées….
Le travail partenarial est très difficile à réaliser quand le CMP ne dispose pas d’un assistant social.
Un important travail partenarial est réalisé avec les médecins généralistes qui assure souvent le suivi des traitements en lien avec le CPND.
Les temps d’attente après prise de rendez-vous sont importants : la priorité est donnée aux jeunes enfants et aux adolescents en appréciant la situation avec les partenaires.

Témoignage de la pratique clinique en CMPEA par Marie RUSSO-CARAYON, psychologue.
Ce témoignage clinique fort intéressant ne peut faire l’objet d’un compte-rendu, il est le reflet d’une pratique propre qui ne saurait être une représentation générale des pratiques dans tous les CMP et pour tout professionnel.

Témoignage du CMPEA Ile d’Abeau par sa psychologue.
Il y a quelques années, un dispositif d’accueil et de soins sans rendez-vous pour les adolescents et/ou leur famille, a été mis en place, par roulement des professionnels sur toute la semaine : l’idée était de donner la possibilité aux adolescents de déposer une parole lorsque c’est le bon moment pour lui. Les adolescents ont rapidement pris l’habitude de venir su rendez-vous, sans trop long délai d’attente.
Le travail thérapeutique a pu s’inscrire pour beaucoup dans la durée et ce dispositif a permis de soulager les attentes des autres CMPEA.
Une baisse des moyens en personnel n’a pas permis de maintenir ce dispositif, dans le même temps l’accueil généraliste de la MDAdos se mettait en place.
Témoignages des assistants sociaux :
Trois assistantes sociales sont affétées en nord-Isère sur les CMPEA. Elles interviennent à la demande des équipes ou des partenaires des différents champs, dans un rôle d’interface entre les soins et la vie sociale du jeune.
Elles font liens, coordination, accompagnement et soutien des familles, toujours en collaboration avec les thérapeutes. Elles peuvent saisir des instances, la MDA, participer aux réunions et synthèses dans des établissements scolaires ou éducatifs.
Ce travail d’articulation est fondamental.

Présentation de l’unité d’hospitalisation pour adolescents par le Dr Magdalena GAGET :
Cette unité de neuf lits est ouverte depuis septembre 2012. L’équipe est pluridisciplinaire : infirmiers, éducateurs, aides-soignants, psychologues, médecins et cadres.
Les adolescents peuvent être hospitalisés à la demande des CMPEA , des médecins généralistes ou après passages aux urgences : les urgences demandent un avis pédiatrique, puis un avis d’un pédopsychiatre qui orientera l’adolescent.
Le travail avec les familles est fondamental, pendant l’hospitalisation puis sur les CMPEA.
Le suivi extrahospitalier s’organise pendant l’hospitalisation avec les CMPEA et le CATTP, et tente de s’articuler avec les différents champs du social de l’adolescent. Ce travail partenarial demande beaucoup de temps (concertations avec les professionnels, RCP en réseau…) et nécessiterait plus de moyens.

Présentation du CATTP adolescents par Valérie DESCOTTE, cadre de santé :
Les adolescents y sont pris en charge sur indications médicales. L’équipe se compose d’infirmiers, éducateurs, psychologue et médecin.
Une consultation préalable, avec les parents et parfois un professionnel engagé auprès du jeune, permet de penser avec lui sa prise en charge.
Il peut être proposé des groupes à médiation thérapeutique, des entretiens individuels, et des visites à domicile. Les activités thérapeutiques permettent souvent d’amener l’adolescent à un soin psychologique individuel.
Des temps de synthèse clinique permettent la reprise en équipe de ce qui se passe pour le jeune dans les groupes et les entretiens, d’affiner les propositions de soins.
Les concertations avec les partenaires éducatifs, médico-sociaux ou scolaires permettent de suivre l’évolution de la situation et d’adapter éventuellement la réponse soignante.
Les psychothérapies se réalisent autant que possible en dehors du CATTP, en CMPEA ou en libéral.

Présentation du CPND par :
- Alice SANTIN-JANIN Assistante sociale- CMPIA Pont de Chéruy - Intra hospitalier- Service d’accueil familial thérapeutique
- Delphine GIRERD Assistante sociale- Intra hospitalier et service de transition et réadaptation
- Sylvie BOUGUIN Infirmière CMPA de Villefontaine
- Maud IMBERT Psychologue CMPA de Villefontaine

Le CPND a passé convention avec le CHPO pour faciliter les relais d’hospitalisation ou de soins.
Quatre CMPA couvrent le nord-Isère : La Tour du Pin, Villefontaine, Bourgoin-Jallieu et Pont de Chéruy.

CMPA de la Tour du Pin :
49785 habitants comprenant les cantons de La tour du Pin et de pont de Beauvoisin
CMPA de Villefontaine : 54773 habitants
CMPA de Bourgoin- Jallieu : 48965 habitants
CMPIA (centre médico-psychologique intersectoriel) de Pont de Cheruy comprenant les cantons de Crémieu et de Pont de Chéruy : 48590 habitants.
CMPA de Morestel : 28311 habitants

Présentation du projet de rapprochement des CMPA de Crémieu et de Pont de Chéruy
Unité intersectorielle, inscrit dans le dispositif sanitaire 38G12 -38G13 et qui apporte des soins psychiatriques aux usagers résidants sur les cantons de Pont de Chéruy et de Crémieu.
Ouvert du L au V de 9 h à 17h
Professionnels : médecins psychiatres, cadre de santé, psychologue cliniciens, infirmiers, assistants sociaux, secrétaire, agent de service hospitalier.
Lieu pivot de soin du CPND situé au centre ville de Pont de Chéruy 21 rue centrale 38230 PONT DE CHERUY

Missions des CMPA :
• De part sa mission de service public, le CMPA garantit par sa gratuité un accès et une continuité aux soins à l’ensemble de la population des secteurs concernés, il se doit de recevoir toute personne en souffrance psychique à partir de 16 ans.
• Il assure l’accueil, une réponse rapide aux demandes de soins qu’elles soient spontanées ou conseillées par un acteur du réseau ; la priorité ders soins est donnée aux adolescents, aux post cure et aux personnes dont les moyens financiers ne permettent pas de se soigner dans le secteur privé
• Il travaille en partenariat avec les familles, les associations des usagers et les partenaires du soin
• Il apporte une réponse aux difficultés sociales des patients
• Il développe des actions de prévention et d’éducation
• Il développe une démarche qualité et une gestion des usagers

Axe du soin au CMPA : L’accueil, concept fondamental de soin et l’orientation, évaluation et prise de décision pour orienter le patient vers un soignant bien spécifique ou une autre structure de l’établissement ou du réseau.

Type de soins : entretiens individuels ou familiaux, activités thérapeutiques diversifiées, aide à la gestion du traitement, accompagnement des usagers, visite à domicile.

En ce qui concerne la prise en charge des adolescents en hospitalisation, une convention vient d’être signée entre l’unité d’hospitalisation du CHPO et Les unité d’entrées du CPND afin de faciliter les relais d’hospitalisation ou de soins.

Piste de réflexion :
• Il reste à mieux définir les conditions d’hospitalisation des adolescents ou jeunes adultes en service d’entrée de psychiatrie adulte car ces pris en charge ne sont pas satisfaisantes pour ce type de public.
• Il reste à définir la construction de liens entre la pédopsychiatrie et la psychiatrie adulte.

Présentation de la MAT Villefontaine (Maison d’Accueil Thérapeutique) par Marie-Christine PRAVE Cadre de santé au CMPA de Villefontaine et MAT :

Ce dispositif a ouvert il y a deux ans, à partir du constat d’augmentation des jeunes en difficulté, souvent dans une problématique psychotique, pour offrir une large plage d’accueil, mais les moyens ( 4 infirmiers et 0.20 ETP de médecin) n’ont permis à court terme que le fonctionnement classique d’un HDJ, de 9h à 17h, et donc de ne toucher que les adultes, à partir de 18 ans. Le nombre de places est limité par l’exigüité des locaux.

Débat et conclusions :
• Il est impossible au regard des moyens humains de remplir de manière satisfaisante les missions de service public des CMP.
• Le réseau doit permettre aux libéraux de s’autoriser à prendre contacte avec le service public, rompant ainsi parfois l’isolement de la pratique.
De même ce forum doit pouvoir faciliter les liens, la communication de tout professionnel dans tous les champs avec les services de soins.
• Le lien entre le champ scolaire et les CMPEA est parfois mis à mal quand les équipes pédagogiques constatent que le soin n’a pas d’effet, n’est pas suffisamment étayé : effectivement, les moyens de la pédopsychiatrie ne permettent pas tout le temps une prise en charge suffisante et il est important de rappeler que tout travail psychothérapique a ses limites et ses échecs.
Les résistances de l’adolescent, de sa famille, rendent également difficile l’évolution de certaines situations. Le jeune exprime également ses troubles et sa souffrance à l’école, c’est le lieu de son social, mais pas toujours adapté à sa problématique…
• On note que Peu de relais de soin sont réalisés avec les services de psychiatrie adultes, même au passage de la majorité : la culture est différente et l’adolescent utilise dans son parcours ce passage pour échapper, au moins pendant un temps, au soin… Le parcours réseau permet de continuer à faire cadre autour de lui malgré le relais, et les liens des professionnels éducatifs, sociaux et scolaires ont besoin de continuer pour travailler avec la psychiatrie adulte.

Recherchez

ET une catégorie

ET un thème

ET une année